Domaines d’activité
La thermographie infrarouge est devenue un des outils de diagnostic incontournable. En effet, la plupart des défauts se traduisent par un échauffement ou un refroidissement anormal.

Seule la thermographie infrarouge vous permet d’observer rapidement une scène thermique et de mettre en évidence, sans contact, des différences de température à la surface de tous types d’objets. Ainsi, en détectant ces anomalies, souvent invisibles à l’œil nu, la thermographie permet des actions correctives avant l’apparition de pannes ou de problèmes coûteux.

Elle est utilisée dans de nombreux domaines : électrique, médical, de la maintenance, de la construction, de la rénovation, militaire, de la recherche, des panneaux solaires, de l’aviation, des transports radioactifs, etc.

La thermographie revêt une utilité importante dans le domaine du bâtiment.

La thermographie peut intervenir aussi bien dans l’existant que dans le neuf et ce, dès les travaux. Ce procédé permet, entre autres, d’analyser individuellement l’isolation thermique, les ponts thermiques, les concentrations d’humidité, etc.

 

  • Les pertes de chaleur
  • Les infiltrations et exfiltrations d’air
  • Les infiltrations d’eau par le toit ou les fondations
  • Les défaillances de l’isolation dans les murs et plafonds
  • Les matériaux imprégnés d’humidité (peuvent causer la moisissure)
  • Les défauts de construction ou malfaçons
  • La présence d’insectes (nids) et d’animaux nuisibles (fouine, guêpes)

Des mesures thermiques peuvent fournir, rapidement et sans créer de dégâts, des informations importantes sur des dommages existants ou futurs.

Elle est aussi très utilisée dans le domaine électrique

Les systèmes de thermographie infrarouge sont couramment utilisés pour l’inspection d’installations électriques. Les problèmes de connexions électriques, à l’origine de pannes ou dysfonctionnements, sont dus à une augmentation de résistance qui entraîne une élévation de température.

L’absence de contrôle des points d’échauffement peut conduire à des élévations anormales de température, avec risque d’endommagement ou d’incendie.

Pour la mécanique

Lorsqu’une pièce mécanique s’use de façon prématurée, une élévation de sa température est constatée, échauffement qui va s’accroître rapidement et entraîner une panne. Des équipements mécaniques, tels que moteurs, paliers, pompes, compresseurs, poulies de convoyeurs, peuvent être contrôlés par thermographie infrarouge. Manque de lubrification et défaut d’alignement sont à l’origine d’échauffements anormaux.

Même si, en mécanique, l’analyse vibratoire sera l’outil de diagnostic principal de la maintenance prédictive, la thermographie est complémentaire à cette technologie et a, pour avantage numéro un, d’être une mesure sans contact, donc plus rapide.

Newsletter

Ne manquez pas les nouveautés et les actualités du monde de l'énergie renouvelable. (max 4 mail par année)